L’économie chinoise : que retenir sur les exportations et les importations ?

Premier pays à être atteint, mais également premier à s’en défaire du coronavirus, la Chine renaît économiquement de ses cendres. En effet, pendant que les importations font grise mine, l’espérance économique du pays se repose surtout dans l’exportation de ses différents produits. Que pouvons-nous retenir de ces deux facteurs économiques ? Cet article vient plus en détail.

L’exportation

Qu’on le veuille ou non, la Chine reste actuellement le baromètre de la relance de l’économie internationale. Certes, le pays s’était retrouvé en début d’année, face à une crise jamais enregistrée. Mais il a su rapidement prendre les taureaux par les cornes pour vite se mettre sur pieds. Ainsi donc, on pouvait noter en juillet une forte vente des produits chinois. En juillet, le taux était évalué à +7,2 % et en août à +9,5 %. Ce boom sur les exportations du pays reste non négligeable et participe à la bonne santé économique du pays. En conséquence, selon les économistes du pays, ce pic enregistré sur les exportations pourrait connaitre une chute suite aux nouveaux cas de covid-19 dans certains pays. D’ailleurs, cet état de choses marque déjà une baisse de -1 % sur les exportations de produits, surtout celles relatives aux covid-19, notamment les masques chinois.

L’importation

Il faut le souligner, avec l’avènement du coronavirus, bon nombre de pays ont opté pour une production locale. Cette stratégie leur permet en fait de ne plus dépendre du géant asiatique. Par ailleurs, du côté de la Chine elle-même, les importations ont connu un repli. En août par exemple, le taux était de -2,1 % contre 1,8 % en juillet. Ces chiffres montrent en fait, la faible demande du marché intérieur de la Chine. Il faut tout de même notifier qu’en août, les importations chinoises se sont surtout focalisées sur les produits agricoles. Les importations de la viande ont aussi connu une hausse de 74,3 %.